20 avril 2011

Fournaise au lever du jour

4h du matin un samedi, un Jéjé m'annonce qu'il est l'heure de jouer à la coinche. Un café, 5 pancakes et un verre de lait plus tard, les yeux encore troubles de sommeil, nous quittons St Pierre. La montée vers la Plaine des Cafres est rythmée par le son de Chérie FM, les éclairs dans les hauteurs et les virages pris à 60 à l'heure.

Nous arrives à la Plaine des Sables juste à temps pour le lever du jour. Le ciel se teint de rose, jaune, orange, les nuages en contre bas s'écoulent tels le Styx vers le Sud et nous buvons notre café dans une bouteille de Jack Daniels en grelotanta, frileux mais contents de voir que le matin va être clair.

215359_10150266200954148_558814147_9197375_8269462_n

218003_10150266207514148_558814147_9197477_6902317_n

208716_10150266207574148_558814147_9197478_3037656_n

La trversée de la Plaine des sables au petit jour se fait à vitesse grand V pour rattraper le Pas de Belcombe avant le lever du soleil de derière le volcan. Paysage lunaire, brume, caillasse, ça a son charme, surtout avec les couleurs de l'aube

206321_10150266201024148_558814147_9197376_1237957_n

207957_10150266207654148_558814147_9197480_6565611_n

208650_10150266201099148_558814147_9197377_3981583_n

Au Pas de Belcombe, à 6h15, on surprend le soleil.

216389_10150266201204148_558814147_9197378_239625_n

216489_10150266201259148_558814147_9197379_4448613_n

La vue sur les hauteurs de la Réunion est splendide, le Grand Bénare et le Piton des Neiges sont totalement dégagés et tout roses

205127_10150266207739148_558814147_9197481_6164570_n

208317_10150266208529148_558814147_9197492_1341938_n

208464_10150266201394148_558814147_9197381_2535827_n

Le Piton des neiges est situé à l'interieur de l'Enclos, il chaperonne le Formica Léo, sorte d'amas de scories assez ininteressant mais que tout le monde s'obstine à grimper et donc à erroder allègrement.

 

208504_10150266209164148_558814147_9197501_541363_n

L'ascension commence à 6h30. Une heure et demie plus tard, à force de cailloux, de cailloux et de cailloux les chevilles tiraillent mais le physique est encore au top et c'est à la limite de la frustration (naaaan je déconne) que le sommet apparait à nos yeux. Nous sommes au dessus d'une mer de nuages, sous un soleil éclatant. 8h du matin au sommet du Piton de la Fournaise, avec sous nos yeux le cratère, la mer et ce qui devrait être la côte mais qui n'est qu'une vague brume blanche on est tout content. Ca s'annonçait pourtant très mal avec les orages de la nuit.

208285_10150266214914148_558814147_9197555_7826256_n

208475_10150266203809148_558814147_9197411_3107869_n

216460_10150266218704148_558814147_9197586_8079941_n

221945_10150266202169148_558814147_9197398_7468630_n

207400_10150266211694148_558814147_9197532_7406711_n

Vers 9h, le tsunami des nuages se ramène et en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire, ils recouvrent complètement le cratère, bouchent la vue, rafraichissent l'air.

207958_10150266203884148_558814147_9197414_7670871_n

Le redescente se fait plus lentement, on prend le temps de regarder les cailloux, les scories, les trucs bizarres formés par les différentes erruptions.

215457_10150266217114148_558814147_9197570_8159430_n

215832_10150266216994148_558814147_9197569_2149790_n

217271_10150266203934148_558814147_9197416_6677123_n

217776_10150266222054148_558814147_9197611_2987390_n

221901_10150266205464148_558814147_9197445_6708396_n

De retour dans l'Enclos les hordes de touristes nous assaillent, on ne compte plus le nombre de personnes qui s'inquiètent à 10h de la visibilité au sommet. Et comme nous étions les seuls à redescendre car les premiers arrivés au sommet, ils nous assaillent de question du style c'est joli, c'est dégagé, c'est dur ? Un petit pincement de fierté à leur dire que NOUS on s'est levés assez tot pour assister au lever du jour et que NOUS on a géré notre journée, allez y quand même c'est sympa les caillous et les nuages.

215662_10150266206624148_558814147_9197465_2089620_n

La redescente à la réalité est assez facile avec NRJ à fond dans la Pride, le soleil sur la Plaine des Cafres (ou pas... selon le moment et l'envie des nuages)

216344_10150266206724148_558814147_9197467_2276604_n

208216_10150266206819148_558814147_9197469_8072126_n

218097_10150266206919148_558814147_9197470_1134308_n

206304_10150266207004148_558814147_9197472_5953676_n

On a été sur la lune au levé du soleil. Et ça c'est quand même la classe

Posté par moncoindemonde à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Fournaise au lever du jour

Nouveau commentaire